STREET ART

 

 

                      L'expression « Street Art » d'origine anglaise est relativement récente et désigne une forme d'expression culturelle extrêmement ancienne, qui est celle d'apposer sa marque sur un mur. Le Street Art n’est pas un mouvement nouveau comme nous pourrions le penser, bien au contraire. A Pompéi, de nombreuses traces gravées sur les pierres ont été retrouvées, ainsi qu’à l’Agora d’Athènes et dans la Vallée des rois en Egypte.

 

 

Où commence le Street art ? Quand?

                               Le street art que l'on connaît tous revient de moins loin. C'est tout d’abord, à Philadelphie en Pensylvannie qu'apparaissent les premiers « writers », sous les pseudonymes de Cornbread et Cool Earl, en écrivant leurs noms partout dans la ville et gagnant donc très vite l'attention de la communauté et de la presse locale. L’apparition d'artistes précurseurs issus des quartiers mal famés de New-York tels que « Taki 183 », « Tracy 168» ou «Stay High 149 » sur les murs attire également l’attention de la population. En même temps, le graffiti prend de l’ampleur dans les quartiers pauvres de New-York et se développe peu à peu: le street art est né.  En 1971, le New York Times publie un article intitulé : « Taki 183 Spawns Pen Pals » («Taki 183 lance une nouvelle mode») et des milliers d'adolescents l'imitent. Ainsi, ces jeunes tagueurs se font connaitre et reconnaître par les tags. Ils forment des groupes appelés « crews », « The Nation’s Top », « Crazy Inside Artists » et « Soul Artists » ces groupes étaient les plus connus. Ces groupes de graffeurs étaient finalement très hiérarchisés et le simple fait d'appartenir à un « crew » était toujours un signe de reconnaissance. La ville de New-York se recouvre très vite de ces graffitis et la concurrence s'installe. Le graffiti s’intensifie alors en s’inspirant d’autres formes d’art telles que la bande dessinée ou la publicité .

 

                                 A cette époque le street art représente la rébellion de la jeunesse. En effet, les premiers writers sont principalement des adolescents vivant dans des quartiers défavorisés. Le street art leur permet simplement de dire qu'ils existent. Trés vite , dans les années 80 le graffiti se diffuse en Europe, ce qui a permis au graffiti de s'imposer en Allemagne. Berlin déjà considérée comme la « capitale du style », de l'art et de la liberté a joué un rôle important dans le graffiti grâce au mur de Berlin. Ce mur, submergé par des slogans, des graffitis et des affiches est même classé graffiti historique aujourd'hui.

 

                    En France, le graffiti apparaît aussi dans les années 80 avec des artistes comme Bando ou Lokiss. Bien qu'on ait déjà pu voir en mai 68 les premières esquisses de cet art urbain avec l'apparition de nombreux slogans sur les murs ainsi que les nombreuses affiches collées dans Paris par les étudiants des Beaux-Arts, vers 1986, le graffiti « new-yorkais » trouve définitivement sa place à Paris. Il envahit des lieux privilégiés comme les quais de la Seine, Stalingrad , les Halles et même les palissades du Louvre . Le street art s’étend progressivement aux cités des banlieux où la culture Hip-Hop trouve son deuxième souffle en devenant de plus en plus populaire.

 Que risque-t-on a cause du Street art ?

                        A cette époque comme de nos jours, écrire, dessiner ou coller des affiches sur un mur est considéré comme dégradation de bien public (vandalisme) et est répréhensible par la loi. Les peines encourues vont de 3 mois à 2 ans d'emprisonnement et une amende qui va de 1 500 à 30 000 euros en fonction des « dégradations ».

 

 

                         De nombreux artistes de street art se font un nom. Le plus célèbre d'entre eux, Banksy, est considéré comme un veritable artiste et ses œuvre sont incontestablement de l'art. L'illégalité du geste n'empêchera en aucun cas le monde de reconnaître le street art comme le 9éme Art.

 

Qui dans le Street art ?

                         Miss-Tic, C2C15, Jérôme Mesnager, Shaka et bien d'autres sont des artistes incontournables du street art. Tous diffusent leurs idées à travers le monde. On retrouve des œuvres de street artistes connus partout dans le monde, même là où l'on n'irait pas les chercher. Le mur de Palestine par exemple est devenu une des toile préféré de ces artistes. A cette empleur le street art n'est plus non seulement une manière d'exister pour les artistes mais surtout une façon explicite de dénoncer ce que personne n'ose dire. Exposer une œuvre dans la rue au début du XXème siècle est un acte avant tout politique, afin de mettre l'art à la portée du monde et à son service. Les débuts du street art sont semblables à de la propagande car en effet, à travers ce moyen, l'idée est de diffuser des idées revolutionnaires . De cette propagande est né notre street art , au départ art illégal et en marge qui connaît une reconnaissance mondiale.

 

                          Bien que le street art soit considéré comme illégal par la loi, de nombreuses grandes villes encouragent cet art. Paris installe des structures entièrement dédiées au Street art comme le M.U.R ou la tour Paris 13 et Vitry sur Seine se proclame même "Capitale du street art". De grandes métropoles comme Toulouse organisent des festival en l'honneur du street art. La place du Capitole à Toulouse a été fermée à l'occasion de la « Graffiti Jam 3 ».

 

 

                           Comment l'art de rue, plus communément appelé Street-Art, au départ marginal, voire illégal accède maintenant à une reconnaissance et une visibilité mondiale ?

 

Le paradoxe d'un art marginal maintenant au centre des regards.